Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

#Canal+. Eh oui... Faute d'avoir su anticiper, saura-t-on "réparer" pour sauver quelque chose ? Que le modèle économique devait changer était devenu une évidence... Quand il était déjà trop tard... Seuls quelques visionnaires l'avaient vu ? #Canal+

Publié le par Christine Thepot Gayon

Regard d'aujourd'hui sur Canal+, par un ex collaborateur, proche de P Lescure.

"En Janvier 2000, Time-Warner avait annoncé sa fusion avec AOL. A l'époque je travaillais auprès de Pierre Lescure à Canal+. En apprenant la nouvelle j'ai bondi de mon bureau pour me précipiter dans le sien (pas super compliqué pour ceux qui connaissait la configuration de notre bureau). Je lui annonçait la nouvelle en expliquant le changement profond de paradigme pour notre environnement et business. Joindre ce qui était à l'époque le plus important fournisseur de contenus (TW:TV, presse, cinema, littérature, musique, chaines, cablos...) à ce qui était le pionnier du web fermé (AOL) pouvait fragiliser l'existence même de Canal, certes gros distributeur premium mais dépendant des contenus films de tiers. J'ai eu l'idée de proposer à Pierre de parer à ce changement en changeant nous mêmes de dimension en fusionnant soit avec Sony (pas jouable) ou Universal (fait). Aujourd'hui c'est la mega-fusion alliant de nouveau contenus (dont le premium HBO) et tuyaux pour faire face aux nouveaux entrants comme Netflix, Apple ou Amazon...Et Canal alors? Plus fragile que jamais car pas de taille critique Europeen (c'est Sky le gagnant). Alors que faire? Si j'étais dans la position qui fut le mien il y a 16 ans je conseillerais aux actionnaires de fusionner Canal+ avec un acteur multi-domestique avec des tuyaux, un besoin de proposer des contenus distinctifs haut de gamme et originaux (des series) et une connaissance du marché de l'abonné...un telco comme Orange ou Free pour commencer, en baissant le prix (ce qui semble être le cas) et en reprenant le mantra de la singularité et de l'originalité. Je dis ça..." A.B

Commenter cet article